Nouvelles

Un montréalais crée la World Society for Pediatric and Congenital Heart Surgery

Dr Christo Tchervenkov de L’Hôpital de Montréal pour enfants du CUSM a mis tout son cœur pour créer ce nouvel organisme

La première réunion scientifique de la World Society for Pediatric and Congenital Heart Surgery aura lieu à Washington, D.C., les 3 et 4 mai prochain, et trois cents des plus éminents chirurgiens et médecins pédiatres au monde y seront. On doit la fondation de cette société à la vision d’avenir et aux efforts du Dr Christo Tchervenkov, chirurgien cardiaque à L’Hôpital de Montréal pour enfants du CUSM et président de la société. C’est le Dr Richard A. Jonas, chirurgien cardiaque pédiatrique au Children’s Hospital National Medical Centre, de Washington, D.C., qui présidera cette réunion historique.

L’objectif de cette société est d’encourager l’essor de soins cardiaques intégrés de qualité exceptionnelle pour tous les patients atteints de cardiopathie, du fœtus à l’adulte, sans égard aux moyens économiques, en favorisant notamment l’excellence de l’enseignement, de la recherche et des services communautaires.

« Dans le monde occidental, les enfants qui naissent avec une malformation cardiaque congénitale sont soignés et vivent, pour la plupart, une vie normale. Nous savons aujourd’hui comment corriger les malformations cardiaques. Mais, malgré nos connaissances et nos habiletés, 90 % des enfants qui naissent avec une anomalie cardiaque n’ont pas accès ou très peu accès à des soins… parce que ces enfants vivent dans des pays en voie de développement. Cette situation doit changer et peut changer si nous mobilisons nos ressources », affirme Dr Tchervenkov.

Dr Tchervenkov, ou Dr T comme l’appellent affectueusement plusieurs patients et parents, attend de la World Society for Pediatric and Congenital Heart Surgery qu’elle :

  • Réunisse des données sur le nombre exact d’enfants qui souffrent d’anomalies cardiaques (grossièrement aujourd’hui, on estime le pourcentage à 0,8 % pour chaque 1 000 naissances vivantes, ou environ un million d’enfants par année)
  • Évalue les niveaux de soins offerts dans toutes les parties du monde (au Canada, nous savons qu’il y a 14 chirurgiens cardiaques pédiatriques, un nombre qui atteint 250 aux États-Unis. Mais qu’en est-il dans les pays du tiers monde? Aucune donnée n’est disponible)
  • Coordonne la formation des chirurgiens et des équipes médicales
  • Établisse des centres régionaux qui prodigueront enseignement et formation.

Dr Tchervenkov explique que l’objectif de la société n’est pas d’amener simplement des enfants en Amérique du Nord ou en Europe pour y subir une chirurgie cardiaque, ou d’envoyer des chirurgiens dans les pays en voie de développement. « Ce type de soins de santé humanitaire n’est pas viable; ce ne sont que quelques gouttes ici et là. Je veux changer ce paradigme », ajoute-t-il. « Comme êtres humains, nous devons nous aider les uns les autres, mais cela ne veut pas dire que le monde occidental en porte seul la responsabilité. Les pays en voie de développement doivent aussi faire leur part. Nous devons former, éduquer et responsabiliser les professionnels de la santé de ces pays, et ne pas simplement débarquer chez eux et faire le travail pour eux. »

Il existe plusieurs sociétés et associations différentes auxquelles sont rattachés les chirurgiens cardiaques pédiatriques, mais aucune n’englobe toute la planète. « La justification qui sous-tend la formation d’une société mondiale est la création d’un forum démocratique pour les chirurgiens en cardiologie congénitale et pédiatrique de tous les continents, permettant à ceux qui proviennent des pays moins bien développés ou de régions moins bien représentées d’interagir de manière professionnelle et à égalité avec leurs collègues qui pratiquent en Amérique du Nord ou en Europe », conclut Dr Jonas.

Les membres de la World Society for Pediatric Congenital Heart Surgery se réuniront tous les deux ans dans différentes régions du monde. D’ailleurs, il est déjà prévu que le congrès de 2009 se tienne en Australie. Entre ces grandes rencontres internationales, de petits sous-comités travailleront sur différentes initiatives de la société.

Pour de plus amples renseignements sur la société, rendez-vous au www.wspchs.com.

L’Hôpital de Montréal pour enfants est l’hôpital d’enseignement pédiatrique du Centre universitaire de santé McGill. Cet établissement est un chef de file des soins et des traitements prodigués aux nourrissons, aux enfants et aux adolescents malades de tout le Québec. L’Hôpital de Montréal pour enfants offre un vaste éventail de services de santé de très haut niveau en plus de prodiguer des soins ultraspécialisés dans une multitude de sphères, incluant la cardiologie et la chirurgie cardiaque; la neurologie et la neurochirurgie; la traumatologie; la recherche génétique; la psychiatrie et le développement de l'enfant; ainsi que les troubles musculo-squelettiques, comme l'orthopédie et la rhumatologie. Totalement bilingue et multiculturel, l'établissement dessert respectueusement dans plus de 50 langues une communauté de plus en plus diversifiée.


Nouvelles

Déménagement de l'Unité MAUDE
L’Unité Maude est déménagée de l’Hôpital général de Montréal à l’Hôpital Royal Victoria le 22 mai 2007

détails...

 
Un montréalais crée la World Society for Pediatric and Congenital Heart Surgery

en savoir plus...

Les cardiopathies congénitales, de plus en plus fréquentes chez les adultes et les enfants

en savoir plus...

Pour nous rejoindre

L’Unité MAUDE
Hôpital Royal Victoria
687, avenue des Pins ouest,
Salle H4-33
Montreal, Québec Canada
H3A-1A1

voir la carte

Téléphone
  HRV:514-934-1934
poste 42691

HGJ:514-340-7540

maude.unit@muhc.mcgill.ca